Accueil » Tech » Mobile » Signal, l’Instagram du cyber activisme?

Signal, l’Instagram du cyber activisme?



Les transformations politiques qu’ont connu et que continuent d’expérimenter de nombreux pays dans le monde, après le Printemps arabe notamment, ont révélé un nouveau mode d’expression citoyen. A travers leurs smartphones, via les réseaux sociaux, ceux qu’on appelle désormais les cyber activistes, ont fortement contribué à informer les opinions publiques et à les alimenter, y compris via les médias traditionnels, en images ou en vidéos et en informations sur le terrain. Ce que les Américains appellent le «journalisme citoyen» est aujourd’hui une réalité palpable, mais surtout un enjeu majeur pour le nouveau média qu’est Internet.

Le Maroc ne fait d’ailleurs pas exception, preuve s’il en est, l’activisme de la Twittoma par exemple, capable de se mobiliser pour dénoncer des faits de société comme ce fut le cas pour le hashtag #RipAmina. Ce n’est donc pas un hasard si des entrepreneurs du web ont imaginé une application permettant d’alimenter le web en contenu «citoyen». L’application Signal, encore en phase de beta test mais qui devrait sortir dans quelques semaines, est une combinaison parfaite entre le partage de photo sur mobile d’Instagram, la geolocalisation de Foursquare et le système de notation de Reddit. L’auteur de l’application, un entrepreneur libanais, Mark Malkoun, explique au site Mashable que Twitter et Facebook permettent d’obtenir des informations pertinentes, mais encore faut-il suivre les bonnes personnes afin d’accéder aux «breaking news», d’où le concept d’influence sur les réseaux.

De plus, ces informations pertinentes peuvent passer inaperçues dans le flot de contenu partagé. L’idée derrière Signal, est de permettre de partager des clichés de photo-journalisme amateur avec une localisation et un commentaire de 60 caractères au plus. Dès lors, l’application se charge du reste. En effet, si plusieurs personnes couvrent le même événement, leurs partages seront rassemblés pour constituer un sujet spécifique à la manière des hashtags.

Ainsi, l’utilisateur accède aux sujets chauds en fonction de sa localisation, aux derniers posts dans son entourage géographique pour un pays, un continent ou une ville en particulier. La vérification de la validité des posts passe quant à elle par un système de votes, qui pose néanmoins la question de l’angle journalistique, mais qui intègre une notion purement démocratique.

Contrairement à Instagram qui favorise la célébrité de ses membres, Signal vise à offrir cette popularité aux sujets et aux photos et non pas à leurs auteurs. Les citoyens devraient donc pouvoir influencer les agendas médiatiques en imposant ce qu’ils considèrent comme une information pertinente. Nul doute que si cette application connaît une évolution similaire à celle de Twitter et d’Instagram, elle ne manquera pas de devenir une source d’informations pertinente pour les médias traditionnels et online. Du moins ceux qui ont compris que le web permet de donner la parole à un plus grand nombre et de fédérer des communautés autour d’une problématique.

Zouhair Yata

Source : Mashable.com

Plus d'infos

actualités maroc : Japon: des lunettes-écrans pour contrefaire l’émotion qui jaillit du regard

Japon: des lunettes-écrans pour contrefaire l’émotion qui jaillit du regard

Au cas où les vrais yeux trahiraient trop les émotions, un chercheur japonais a mis au point des lunettes à écrans censées parer à cette faiblesse humaine, avec des faux yeux qui disent le contr…

actualités maroc : Twitter peut aussi servir à prévenir la criminalité, selon une étude

Twitter peut aussi servir à prévenir la criminalité, selon une étude

Des trésors d’information cachés sur Twitter peuvent être extrêmement utiles dans la lutte contre la criminalité, certains délits ou agressions pouvant être détectés à l’avance …

actualités maroc : Il y a 25 ans, au bon vieux temps de la Game Boy

Il y a 25 ans, au bon vieux temps de la Game Boy

Il y a 25 ans, le 21 avril 1989, sortait dans le commerce la première console de jeu vidéo de poche à cartouche interchangeable, la Game Boy du japonais Nintendo, une merveille pour les gamins qui …