Accueil » Economie » Lancement du programme de relogement de la Ville Nouvelle de Zenata

Lancement du programme de relogement de la Ville Nouvelle de Zenata



Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné, samedi 24 avril 2010,  le coup d’envoi pour la réalisation de la 1ère tranche du projet des Résidences Al Mansour Zenata. Situées dans la municipalité d’Aïn Harrouda, entre Casablanca et Mohammedia, ces résidences font partie du projet de la ville nouvelle de Zenata, porté par la Société d’Aménagement Zenata (SAZ) et étendu sur une superficie de 1 830 ha.

La ville nouvelle de Zenata devrait à terme, accueillir 300 000 habitants et créer près de 60 000 emplois. Elle aura également pour objectif, de proposer un cadre et des conditions de vie durables et de réduire le déficit en logements, en particulier celui destiné aux classes moyennes. Cette zone d’urbanisation constitue une réserve foncière stratégique pour le développement urbain intégré des villes de Casablanca et Mohammedia. Le projet

Zenata est le fruit d’un partenariat stratégique entre CDG Développement, la Wilaya de Casablanca, l’Agence Urbaine de Casablanca, la Préfecture de Mohammedia et la Direction des Domaines. Les résidences Al Mansour Zenata ont pour objectif, d’une part, de proposer un cadre de vie de qualité et, d’autre part, de réduire le déficit de logements. Ce projet est réalisé par la société Dyar Al Mansour, filiale de la CGI, elle-même filiale de la holding CDG Développement.

Les résidences Al Mansour Zenata englobent un programme mixte de logements sociaux et économiques répartis en 3 tranches. La 1ère tranche, située à l’est de la ville nouvelle de Zenata, sera développée sur une superficie dédiée de 32 hectares, et dont la durée globale de réalisation porte sur 36 mois. Cette 1ère tranche comprend ainsi 2 500 logements sociaux, 1 500 logements économiques, 130 unités commerciales, des espaces bureaux et des show-rooms, des équipements administratifs et socio-culturels, et des espaces verts.

La densité du projet est particulièrement faible (environ 147 logements par hectare), l’objectif étant d’assurer de meilleures conditions de vie aux habitants. Ce projet bénéficiera d’un soutien à hauteur de 40 000 DH par ménage bidonvillois de la part du Fonds de Solidarité de l’Habitat (FSH), contre une quote-part de l’acquéreur de 100 000 DH. Il convient de rappeler que le FSH est un programme d’appui budgétaire sectoriel à la résorption de l’habitat insalubre et à la lutte contre l’exclusion au Maroc. Il s’inscrit également dans la lignée du programme Ville sans bidonvilles, un des axes stratégique de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) dont les axes d’intervention ont notamment comme objectifs la lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale. Il est conforme à la volonté royale, qui considère la problématique sociale comme le défi majeur à relever pour la concrétisation du projet de société et de développement.

 

Plus d'infos

actualités maroc : La 2ème édition du salon HUB Africa

La 2ème édition du salon HUB Africa

La deuxième édition du Salon des Entrepreneurs et Entreprises d’Afrique, HUB Africa, se tiendra les 24 et 25 avril 2014 à Casablanca, sous le signe de la croissance, de la création de richesses …

actualités maroc : Habitat: 20 000 logements pour la classe moyenne dans…deux ans

Habitat: 20 000 logements pour la classe moyenne dans…deux ans

Une convention cadre relative à la réalisation de 20 000 logements destinés à la classe moyenne à l’horizon 2016 vient d’être signée entre le ministère de l’Habitat et la FNP…

actualités maroc : RAM formera ses employés aux droits de l’homme

RAM formera ses employés aux droits de l’homme

  Le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) et Royal Air Maroc ont signé ce jeudi 17 avril à Rabat (au siège du CNDH), une convention portant sur un programme de formation en mati…