Accueil » Culture » Les plus belles plumes marocaines sacrées lors du Prix Littérature Femme

Les plus belles plumes marocaines sacrées lors du Prix Littérature Femme



url-3

Désireuse d’être ambassadrice de la culture à travers le monde, la chaine hôtelière Sofitel a lancé la première édition du Prix Littérature Femme qui s’est déroulée au Sofitel Casablanca Tour Blanche le 8 mars 2013, journée internationale de la femme.

Ce Prix Littérature Femme s’inscrit dans le cadre des Escales Littéraires, concept consistant à accueillir pour un séjour dans les hôtels Sofitel des écrivains invités à s’inspirer des destinations d’exceptions pour écrire une nouvelle. Catherine Enjolet, présidente du Prix Littérature Femme, avait pour ambition de promouvoir de jeunes talents marocains  ou des femmes écrivains confirmées et participer ainsi à l’enrichissement culturel du Maroc. Pour sa part, le directeur du Sofitel Tour Blanche, Thomas Greggory, qui définit un hôtel comme un lieu artistique, a accepté avec joie ce projet. Présidé par les célèbres auteurs Catherine Enjolet et Tahar Ben Jelloun, le Prix a réunit un jury prestigieux composé de Mazarine Pingeot, Fouad Laraoui, Emmanuelle de Boysson, Rajae Benchemsi et Betty Mialet. Au cours de la soirée, deux titres ont été décernés : le Prix Découverte pour l’auteur d’un premier roman et le Prix Littérature pour une femme écrivain confirmée. Le Prix Découverte a été décerné à Sonia Terrab pour son roman «Shamablanca», paru aux Editions françaises Séguier et chez la « Croisée des chemins » au Maroc. Ce roman a été décrit par les membres du jury comme étant une œuvre qui dégage une réelle énergie de style et contient beaucoup d’humour. L’auteur décrit la jeunesse dorée marocaine à travers l’histoire d’une jeune marocaine tiraillée entre modernité et tradition. Par ailleurs, la jeune femme auteur a profité de l’occasion pour annoncer qu’un projet de film tiré du livre est actuellement en cours.

Autre grande gagnante de cette soirée : Zakya Daoud avec son roman «  Zaynab, reine de Marrakech ». Le roman se déroule au 11e siècle et met en scène une femme brillante qui va épouser le sultan Youssef Ben Tachfine, premier sultan de la dynastie des Almoravides. L’éditrice de Zakya Daoud, venue la représenter en son absence, a tenu à rappeler que le roman est édité au Maroc au prix de 2 euros et distribué en kiosques dans l’objectif d’attirer davantage de jeunes vers la lecture et de placer la littérature à portée de tous. Sofitel a offert aux deux grandes gagnantes du jour une invitation à un café littéraire dans l’un des hôtels Sofitel parisiens afin de présenter leurs œuvres à la France.  Les membres du jury ont affirmé au cours de la soirée avoir eu beaucoup de mal à départager les lauréates, ce qui prouve que le Maroc regorge de talents et que les plus belles plumes marocaines ne demandent qu’à être révélées.

Plus d'infos

actualités maroc : Africa Design Award: La finale le 23 mai à Libreville

Africa Design Award: La finale le 23 mai à Libreville

La finale de la première édition du concours culturel “Africa Design Award”, initié par l’architecte et designer marocain Hicham Lahlou, est prévue le 23 mai prochain à Librevil…

actualités maroc : Aziz Lourhraz, ou l’art du corps

Aziz Lourhraz, ou l’art du corps

Cela fait maintenant 20 ans qu’Abdel Aziz Lourhraz parcourt les galeries d’arts. Du Maroc à l’Argentine, en passant par la France, ses oeuvres ont voyagé au sens propre comme au fi…

actualités maroc : Interview avec Jamel Debouzze pour la 16ème édition de Mazagan Nights

Interview avec Jamel Debouzze pour la 16ème édition de Mazagan Nights

Dans le cadre de Mazagan Nights, le Mazagan Beach & Golf Resort a accueilli, lors de sa 16e édition, le one-man show « Tout sur Jamel », de Jamel Debouzze. Après six ans, Jamel Debouzze revien…